L’humanité s’est construite grâce aux stylos et ses ancêtres

Environ 4000 ans avant J-C, des peuples Sumer et Égyptien gravent les premiers traces de ce que nous nommons “écriture”. Ils n’ont, bien entendu, pas manié le stylo tel que nous le connaissons, ils gravaient leurs écrits sur des tablettes d’argile.

L’écriture est d’abord apparue par des idéogrammes abstraits. Puis, elle est devenue un outil de langage pour mémoriser le fruit de la pensée. En cela, on peut convenir que le stylo a offert une metamémoire à ses utilisateurs, support permettant à l’Homme de résoudre les conflits intrinsèques à sa nature.

photo de ruine de la civilisation Grec
Civilisation Grecque

L’écriture a permis de consigner le droit de propriété. Des registres sont apparus pour authentifier la possession de biens, face à un oubli ou de l’abus. L’autorité compétente, munie du document faisant foi, pliait les plus récalcitrants. Les civilisations se sont élevées à leur rang grâce à l’administration. Car elles étaient plus fiables et plus pérennes que les cultures adeptes de la transmission orale. En effet, les sociétés privées de l’écritures étaient plus fragiles car ses membres étaient plus influençables et la transmission de savoir trop incertaine.

Car, bien entendu, le stylo n’avait pas pour vocation unique la consignation administrative. La transmission des savoirs, la pédagogie, la religion et les sciences étaient des préoccupations majeures des hommes antiques. Témoignage du réel et animation de l’imaginaire. Tous les textes, aussi sacrés qu’ils aient pu être, sont passés sous la pointe d’un stylo. Ces mêmes écrits qui ont uni les hommes et les ont conduit vers la guerre.

Photo de vestige Maya
Cité Maya

Ainsi, la parole des sages a pu être préservée pour nous parvenir. Mais elle a également était travestie et corrompue pour servir les intérêts de manipulateurs. C’est pourquoi je vous invite à la méfiance. Le stylo est à l’image de l’homme, il peut être utilisé pour le bien, comme pour le mal. C’est pourquoi l’Homme l’a exploité pour écrire autant de vérités que de mensonges, au gré de ses intérêts. Et lorsque l’homme retourne sa veste, il accommode les mots comme il lui plaît.

Photo des reste de cirque Romain
Vestige d’un cirque Romain

Il est de la responsabilité des historiens et des archéologues de nous faire parvenir la vérité. Leur étude des vestiges de la réalité d’antan nous éclaire. On peut mesurer la persistance d’une civilisation à la quantité des écrits qu’elle a fourni. Car il s’agit du reflet de la liberté dont elle jouissait et du niveau d’éducation dont bénéficiaient ses citoyens. Voici pourquoi les écrits des civilisations sont le témoignage de leur rayonnement et de l’influence qu’elles ont pu avoir sur l’Humanité.

Photo de statue

Sources

https://historic-pen.com/index.php/importance-of-the-pen-in-the-history-of-modern-civilizations/

https://eternal-pen.com/index.php/mankind-was-built-due-to-pens-and-their-predecessors/

https://stylo-art.fr/importance-du-stylo-dans-lhistoire-des-civilisations/

https://stylo-eternel.fr/fondation-bodmer/